Vous êtes chaud bouillant pour vous lancer en photographie, et hop, vous tombez sur un bel article traitant de la maîtrise du budget photo ! Ne partez pas avant de lire ces quelques lignes qui vous permettront de mieux gérer vos investissements et de gagner rapidement en rentabilité. Bref, de monter un business photo avec un joli avenir !

maîtriser son budget photo conseil photographe professionnel

Shopping addict ?

Je me suis lancée un peut tête baissée dans l’aventure, en 2014. Je n’avais pas lu d’articles et je pensais ne pas trop investir. Trois ans après, je me rends compte que j’ai dépensé la majorité de mes recettes en matériels photo, accessoires déco, robes ou formations … Pour réussir, il faut tenir. Et je dois dire que je me suis laissée emportée par mon désir de bien faire en achetant beaucoup et en explosant mon budget photo. En discutant avec des photographes bébé et grossesse, je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule. D’où cet article pour vous guider dans vos dépenses.

Maîtrise votre budget photo, sachez où vous allez

Pour maîtriser son budget photo, quoi de mieux que de calculer vos coûts et de prévoir vos dépenses. Voici quelques pistes pour vous aider à mieux évaluer le montant d’un projet photographique. Pour faire simple, ayez à l’esprit que si vous créez votre business, il vous coûtera chaque mois quelque chose. Cela peut être quelques dizaines d’euros, ou quelques centaines. A vous d’évaluer combien vous coûte chaque mois votre société pour savoir quel sera le revenu minimum à faire pour couvrir vos frais.

Investissements de base

Il s’agit principalement de :

  • l’achat de matériels photo : appareil photo, flash, fond de studio
  • l’équipement informatique : PC, tablette graphique
  • les logiciels photo tels que Photoshop ou Lightroom
  • mais aussi des formations pour monter en compétence
  • des frais liés à votre site web (et des frais pour enregistrer votre nom de domaine)
  • de la papeterie : carte de visite, carton de correspondance, création du logo
  • de votre publicité pour vous faire connaître, et notamment via Googleadwords
  • des frais liés à votre assurance, à votre compte bancaire professionnel, aux taxes diverses (TVA, RSI, Chambre des arts et métiers, taxes diverses des entreprises …)

Les investissements supplémentaires et optionnels

  • la location d’un espace pour installer votre studio photo
  • les formations additionnelles
  • les offres payantes permettant de proposer des services à vos clients : Animoto pour les diaporamas, Lumys pour les galeries photo clients …
  • les frais de voiture, de téléphone et d’internet
  • les cadeaux clients, si vous offrez une clé USB ou des tirages photo
  • l’accompagnement avec un expert comptable, un service web externalisé
  • sans oublier les achats d’accessoires pour agrémenter vos photos !

Se lancer dans la photo à moindre frais

Maintenant qu’on s’est tout dit sur les frais, je souhaitais vous orienter sur ce qui est nécessaire et sur ce que vous pouvez faire dans un deuxième temps.

Lifestyle

La mode est au lifestyle et aux photos en lumière naturelle. Cela tombe bien ! Concrètement, qu’est-ce que c’est ? La photo lifestyle s’apparente à de la photo reportage : vous vous déplacez chez vos clients et les photographier dans leur intérieur ou dans un parc. Il s’agit d’immortaliser une journée de leur quotidien en famille ou de capturer les premiers moments de complicité suite à une naissance.

L’avantage en termes de coûts est que vous avez juste un appareil photo à apporter, plus les frais de déplacement. Pas besoin d’investir dans un kit flash ou des fonds de studio. C’est vraiment une solution économique quand on veut se lancer sans trop de frais.

photographe lifestyle pour se lancer dans la photo à moindre frais

Shooting photo en extérieur

Là aussi, vous arrivez léger, sans trop d’accessoires. Le fait d’être en pleine nature ou dans un milieu urbain vous permettra de varier vos clichés et d’avoir un book photo diversifié sans gros investissements.

Solution pour la maîtrise du budget photo : la location

Location de matériels photo

Si vous ne souhaitez pas investir dans une optique à 800 €, voire à 2000 €, vous pouvez les louer. Cela peut être intéressant pour la maîtrise des coûts mais pas seulement. En effet, louer un matériel photo vous permet également de le tester et de voir s’il correspond bien à vos attentes. Une optique 200 mm peut être bien sur le papier, mais au final trop lourde pour une utilisation sur une journée.

Vous pouvez notamment vous rendre chez Pixloc ou Lensbox. Il existe aussi des sites où des particuliers mettent en location leurs matériels.

Solution pour la maîtrise des coûts : location de studio photo équipé

Vous pouvez également louer un studio photo pour quelques heures ou à la journée. Sur Paris, vous avez quelques adresses sympa telles que Le studio perché, Deux choses lune ou Studio Sténopé. L’intérêt est d’avoir un studio totalement équipé avec les matériels type flash. Par ailleurs, vous ne louez le studio que pour le temps du shooting, ce qui limite les frais comparé à une location mensuelle d’un local.

maîtrise du budget photo en louant un studio photo équipé Deux choses lune Paris

Les formations adpatées à votre budget photo

Vous former est indispensable pour gagner du temps et ouvrir votre esprit. A chaque nouvelle formation, j’ai l’impression de voir autrement mon métier. Et vous ? Les poses de nouveau-nés sont assez complexes et sans les conseils de pro, j’aurais perdu un temps fou. Renseignez-vous pour connaître les formations qui se font dans votre domaine.

  • Vous pouvez dans un premier temps visionner gratuitement des vidéos sur Youtube ou Facebook.
  • Les formations en ligne vous évitent de vous déplacer et vous permettent de les regarder n’importe quand. Vous avez notamment le site Creative Live (en anglais) et Empara (en français).
  • Ce que j’adore aussi, ce sont les formations en ligne ou à télécharger, faites par des américaines et australiennes. Si vous êtes photographe bébé ou photographe grossesse, vous allez être aux anges ! Elles sont hyper créatives, vous livrent plein de petits secrets et leurs formations sont vraiment très complètes. Le top 5 : Little pieces photography de Kelly Brown, Taopan d’Ana Brandt, Meg Bitton, Erin Tole et Stephanie Cotta.
  • Vous pouvez aussi repérer un artiste qui vous plaît et vous renseigner pour une formation. En général, le coût d’une telle formation (one-to-one ou en groupe) commence à partir de 800€. A vous de sélectionner celle qui vous fera le plus avancer.

Dans un deuxième temps, investissement photo

Si vous voyez que vos revenus grimpent, vous pouvez ensuite investir dans des matériels tels que des boites à lumières, des flashs ou des optiques complémentaires. N’oubliez pas que dans le calcul des coûts, ces frais seront amortis sur plusieurs années. Mes fournisseurs préférés sont Miss numérique, Objectif Bastille (Showroom près de Bastille à Paris) et MMF Pro. Ils sont de très bons conseils.

Sachez que vous serez toujours tenté par le matériel d’après. J’ai un 50 mm, j’aimerais maintenant avoir un 35 et un 135 mm. J’ai un Canon EOS 5D Mark III … il parait que le Canon 5D Mark IV est top ! A votre tour de ne pas craquer trop vite 🙂 .

Si vous êtes spécialisé en photo nouveau-né, je vous conseille d’investir dans le Stand de Paloma Schell. Le prix est assez élevé, mais franchement, vous y gagnerez en temps de retouche sur les fonds.

accessoire photo nouveau-né stand de Paloma Schell

Les accessoires photo pour bébé

Pour les photographes grossesse, bébé et mariage, vous pouvez aussi vous dire que vous dépensez un budget de 100 € par mois. Les sites que j’adorent sont principalement Etsy (attention aux frais de port), Tibagai et Atelier SOA. Cela vous permet de vous faire plaisir, sans exploser votre budget.

Un studio photo

Par ailleurs, si votre activité se développe, pourquoi ne pas louer un local ? Certes, cela a un fort impact dans le calcul des coûts, mais vous gagnerez en efficacité (plus de shootings) et aussi moins de déplacements chez vos clients. Par ailleurs, votre image professionnelle y gagnera car c’est aussi le gage que vous êtes un photographe professionnel. Enfin, vous ne subirez pas les aléas de la météo. Bref, à vos calculettes pour connaître l’effort financier.

N’hésitez pas à solliciter les conseils d’un expert comptable pour y voir plus clair. Je vous conseille notamment le cabinet d’expertise comptable Emargence. Selon votre statut, vous pouvez déduire vos investissements de vos revenus, ce qui a un impact direct sur votre imposition.

Voilà, cet article sur la maîtrise des coûts se termine. Je vous souhaite une pleine réussite et pour cela, sachez coordonner vos dépenses en fonction de vos revenus. En effet, le plaisir de pouvoir vivre de la photographie devrait vous motiver 🙂 .

Business plan

Si vous souhaitez aller plus loin et construire un business plan, je vous conseille les éditions DUNOD, et notamment, Construire son business plan, les clés du BP professionnel.

budget photo Construire son business plan Editions DUNOD

Voir plus d'articles

En tant que photographe, comment cibler vos clients pour gagner en crédibilité et en professionnalisme ?

ciblage client conseils photographe professionnel

Comment vivre de la photo ? 

vivre de la photo sachez bien vous vendre