PHOTOGRAPHE, CALCULEZ VOTRE RENTABILITE

Calculer une rentabilité financière est très important pour un photographe professionnel. Cela va vous permettre d’avoir une vision claire de votre activité et de pouvoir projeter vos investissements. Sans oublier de pouvoir penser à vous verser un salaire !

rentabilité photographe êtes-vous rentables ?

Pourquoi devient-on photographe ?

En discutant avec les photographes nouveau-né et grossesse, nos histoires sont très semblables. Nous avons eu le bonheur de devenir parents et là, gros coup de cœur pour nos loulous ! En parallèle, nous avons souhaité changer de carrière, suite à une période de chômage, un congé parental ou tout simplement, pour donner un nouveau sens à notre vie professionnelle.

Se lancer dans l’aventure

Vous avez parfaitement raison de tenter l’aventure et de vous lancer dans l’entrepreneuriat. Cependant, le risque est grand de voir vos dépenses s’envoler en formations ou en matériels, sans pour autant pouvoir maîtriser vos frais. De plus, c’est un domaine où les tentations sont si grandes. Pensez à ces petites tenues pour bébé si craquantes ou à des robes avec un drapé si incroyables ! Forcément, on rêve tous de proposer une expérience unique aux familles qui viennent pour un shooting photo. Le tout est de durer pour ne pas s’essouffler au bout de 2-3 ans.

Comprendre la réalité du métier

En effet, même si dans un premier temps l’activité photographique peut être vécue comme un passe-temps, si jamais vous souhaitez en vivre, il faudra penser au calcul du seuil de rentabilité. Ce mot peut vous paraître froid, loin du glamour des séances photo. Mais sans cet exercice, vous risquez de travailler à perte et cela peut avoir une incidence sur votre foyer. Après tout, je pense que tout travaille mérite salaire. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Penser un peu à soi et à son avenir

Par ailleurs, vivre de la photographie, c’est aussi pouvoir vous assurer une couverture sociale en cas de maladie ainsi qu’une retraite. Bref, pensez à l’avenir en définissant au mieux vos tarifs et vos prestations, c’est donner un sens à l’argent que vous allez gagner.

Photographe, êtes-vous rentable ?

Rentrons dans le vif du sujet. Nous avons déjà regardé le budget et vos dépenses. Passons maintenant au calcul du taux horaire. Ah oui, ce fameux taux horaire qui est si parlant !

calculer son taux horaire pour une grille de tarifs cohérente karine majet

Mieux identifier le travail fourni

Même si d’un point de vue extérieur être photographe c’est du fun, dans la réalité c’est un métier qui demande beaucoup de travail et d’investissement. Dans mon cas, un shooting, c’est 13h à 15h de travail (contact client avant séance, mise en place du studio, séance photo, rangement, retouche photo, restitution des images, création de books). C’est autant de temps pendant lequel je ne suis pas avec mes filles ou confortablement installée dans mon salon.

Les tâches cachées

Je ne compte pas également tout le temps passé à chercher des accessoires et trouver des fournisseurs de qualité, à éditer les factures, faire la comptabilité, animer les réseaux sociaux, écrire des articles sur le blog et à me former.

Et si on parlait boulangerie ?

Pour s’assurer un salaire et un avenir, il est donc primordial d’analyser son métier de photographe pour être rentable … et aussi connaître son point mort. Prenons l’exemple d’un boulanger. Après tout, si vous appreniez que votre boulanger perdait 10 centimes pour chaque baguette vendue, au lieu de gagner de l’argent, cela vous paraîtrait étrange, non ? Est-ce que cela vous donnerait confiance dans cette boulangerie ? Même s’il est très sympathique, le voir travailler du soir au matin sans pouvoir se payer vous paraîtrait sans doute un mauvais choix. Par ailleurs, faute de revenu, il ne pourra pas investir dans sa boulangerie et la rendre plus attrayante. Il ne pourra pas également consacrer du temps pour créer de nouvelles recettes. On voit bien que faute d’avoir calculer les charges fixes et variables de son activité professionnelle, la rentabilité financière de la boulangerie n’est pas assurée. Bref, c’est un cercle vicieux qui commence.

rentabilité photo calculer son point mort conseils karine majet

Quel est votre taux horaire ?

Petit cas concret

Il faut d’abord identifier le temps passé par type de séance. Partons sur l’hypothèse suivante :

  • temps passé d’environ 13h par séance photo
  • en moyenne 4 séances par semaine
  • tarif moyen d’un shooting : 350€

Du coup, si on reprend les chiffres de mon article précédent qui indiquait 1300€ de dépenses mensuelles, votre coût horaire moyen est de 20€ brut, ou 10€ net (en prenant l’hypothèse de 50% de charges). Moins que le SMIC. En effet en travaillant (13h x 4 séances x 4 semaines) 208 heures par mois, avec un chiffre d’affaires de (350€ x 4 séances x 4 semaines) de 5600€ et en déduisant vos dépenses de 1300€ vous obtenez ce chiffre.

Bien définir ses tarifs

D’où l’importance de bien définir vos tarifs en fonction du temps passé. Trop de photographes proposent des tarifs bradés à 100€ ou 150€ la séance. A ce rythme, vous allez vous épuiser. En effet, ils réalisent leur grille tarifaire en se demandant « Combien serait prêt à payer un client pour une séance photo ? ». Avez-vous calculé combien de séances vous deviez faire par mois pour dégager un petit peu de marge ? A penser uniquement au chiffre d’affaires, et en occultant les dépenses, vous risquez d’aller droit dans le mur, en vous épuisant. Par ailleurs, en proposant des tarifs qui ne couvrent pas vos frais, vous allez devoir allez vite, faire un minimum de retouche et proposer au final un travail qui peut manquer de qualité et de professionnalisme. C’est vraiment frustrant.

En partant d’une 2ème hypothèse avec des dépenses très basses de 800€ par mois. Si vous faites :

  • 4 séances par semaine à 150€
  • et que vos séances photos vous prennent 8 heures

Cela vous donne un taux horaire de 12€ brut et de 6€ net. Moins que le salaire d’une nounou !

Partir d’un tarif client cible, c’est bien. Mais cela peut ne pas être cohérent par rapport à votre taux horaire.

Combien vous coûte une séance photo ?

Le boulanger, le plombier, vous … Vous êtes des petites sociétés qui méritez d’exister et de grandir. Prenez de la distance par rapport au côté « C’est cool, je suis photographe » pour pouvoir continuer d’exister et ne pas être une petite étoile filante qui s’éteindra au bout de 2 – 3 ans. Vous méritez de briller, encore et encore !

rentabilité en photo combien vous coûte une séance en tant que photographe

Prenons le problème sous un autre angle

Du coup, je vous propose de prendre le problème à l’envers. Au lieu de partir d’un tarif (prétendument) souhaité par vos clients  pour un shooting photo, partez de vos frais. Autrement dit, couvrez à minima vos dépenses, ajoutez une marge pour votre salaire, la couverture sociale, la retraite et un petit plus en cas de congé ou de maladie prolongée.

Mettez cela en parallèle de la charge horaire de travail par séance et définissez un coût pour chacune de vos prestations photographiques. Par exemple une séance photo mariage vous demande :

  • 10h de présence,
  • 3h de déplacement,
  • 10h de retouche,
  • 3h d’avant – après séance pour les rendez-vous avec la famille,
  • 3h de création d’album photo, soit 29h de travail.
  • Par ailleurs, vous avez des coûts moyens par shooting mariage de 300€ (achat de matériels, répartition des frais fixes).

Si vous souhaitez vous payer 15€ net de l’heure (soit 30€ brut environ), la prestation sera au minimum de 1170€. Nous sommes loin, très loin, de certaines prestations proposées à 700€. Il s’agit en fait de votre seuil de rentabilité. Travailler c’est bien, mais travailler à perte n’est pas une solution.

Rentabilité photographe : pensez à votre avenir

Et pour poursuivre sur la rentabilité en tant que photographe, je vous propose de trouver des solutions pour avoir une grille tarifaire qui vous convienne. Après tout, votre objectif est de durer et de proposer une offre de qualité aux familles qui font appel à vos services. Il est donc essentiel de penser à l’avenir et de non de vous essouffler. Pensez à l’année à venir : comment vous projetez-vous ?

vivre de la photo et devenir photographe professionnel karine majet paris

Voir plus d'articles

Pour plus d’info sur les matériels photo consultez cet article.

quel matériel acheter en tant que photographe newborn conseils karine majet

Par ailleurs, n’hésitez pas à animer les réseaux sociaux.

animer les réseaux sociaux pour les photographes